Transformer le recrutement avec l’automatisation

Un robot dessiné sur une feuille de papier pour symboliser l'évolution du recrutement
10 Août 2018

Transformer le recrutement avec l’automatisation

L’automatisation est partout. Dans notre vie privée ou professionnelle, nous cherchons toujours à nous simplifier les tâches du quotidien à l’aide d’outils ou de processus permettant de les réaliser plus efficacement, voir même à notre place.

Le secteur du recrutement ne fait pas exception et ce n'est pas difficile de voir pourquoi. La mission principale d’un recruteur est de sélectionner le meilleur profil pour les postes à pourvoir. Tout le reste (la saisie des données, la préparation de l’entretien, le reporting, …) est juste un processus. Bien que ce soit important, moins un recruteur passe de temps à réaliser ces tâches, plus il en a pour affiner la sélection des futurs talents.

Malgré ce formidable gain de temps potentiel, une majorité de recruteurs pensent toujours que cela va conduire à une perte d’emploi. Pourtant les machines ne sont pas nouvelles, je ne suis pas sûr qu’en passant du papier à l’ordinateur, des milliers d’emplois aient disparu, mais plutôt que de nouveaux ont fait leur apparition.


Un intérêt professionnel aux nouvelles technologies

Ce qu'il faut comprendre au sujet de l'automatisation et de l'IA, c'est qu'elles ne sont pas là pour remplacer l’humain, mais plutôt de lui apporter un soutien dans ses actions. L'objectif n'est pas de supplanter les recruteurs, mais de les aider, et de leur permettre de se concentrer sur des tâches plus stratégiques.

Prenons l'exemple des ATS. Déjà accessibles à toutes les entreprises, ils deviendront de plus en plus intelligents et plus réactifs au fur et à mesure que l’IA avance.

Les avantages sont évidents : votre logiciel de recrutement permet de traiter des requêtes courantes, de présélectionner des candidats à une embauche, d’envoyer des mails automatiques, ou encore d’aller plus loin dans l’analyse des profils. Vous avez beaucoup plus de temps pour travailler plus étroitement sur la création de relations avec les candidats. Cela entraîne une efficacité opérationnelle et garantit que chaque recruteur effectue un travail qui profite à l'entreprise.

Toutes ces fonctionnalités ne sont que la partie émergée de l’iceberg, d’ici quelques années, de nouvelles technologies verront le jour et permettront d’aller encore plus loin dans la sélection. Certaines études révèlent que 85% des métiers que nous exercerons d’ici 2030 n’existent pas encore. Les logiciels de recrutement ont encore de belles innovations à nous offrir.