Les nouvelles technologies accélèrent l’obsolescence de multiples métiers mais aussi de nos compétences. Aujourd’hui, une compétence technique a une durée de vie qui varie entre 12 et 18 mois selon l’OCDE (Organisation de Coopération & de Développement Économiques) et pour certains secteurs d’activités, cette durée de vie est encore plus courte.

Finalement, recruter un individu ayant une compétence métier aujourd’hui, a de moins en moins de sens pour le projeter à long terme. Alors comment faire face à cette obsolescence des compétences ?

Recrutez via les Softskills

Selon une étude DELL, dans 10 ans, les compétences métiers les plus recherchées seront la créativité, la logique, l’intelligence émotionnelle, l’affinité technologique et la capacité de jugement.

Ces compétences sont toutes reconnues comme étant des Softskills, celles-ci étant un facteur clé de réussite au sein d’un environnement professionnel. Un individu avec un fort potentiel telle que la capacité d’adaptation sera faire face à l’évolution du monde du travail et donc à cette mutation de l’environnement.

Le CV d’un candidat ne suffit plus ! Recruter une personne via les Softskills c’est recruter une personne qui sera s’adapter au monde professionnel de demain !

les soft skills d'un candidat permettent à une entreprise de faire face à l'obsolescence des compétences

Formez vos collaborateurs

74 % des Français estiment que la formation permettra de faire face aux changements numériques pourtant ils ne sont que 44 % à avoir déjà eu recours à des formations ! (Source : Étude BVA /Orange 2016, « l’impact du numérique sur l’emploi »)

Pour faire face à l’obsolescence des compétences techniques d’un collaborateur, une entreprise doit anticiper les évolutions du macro-environnement et donner les moyens à ses associés de rester performants sur le long terme grâce aux formations.

Ces formations leurs permettront de faire face aux évolutions permanentes des métiers et du marché du travail grâce à l’acquisition des nouvelles compétences attendues pour votre secteur d’activité.

L’importance de recruter via les softskills rentre alors en jeu ! Pour qu’une formation soit qualitative, l’individu doit être adaptable et avoir le potentiel adéquat à recevoir et à mettre en place cette dernière au sein de votre entreprise.

L’obsolescence des compétences renvoie à l’insuffisance des savoirs ou compétences actualisés nécessaires à un travailleur pour continuer d’être parfaitement performant dans son activité professionnelle actuelle ou future. (Henry Kaufman, 1974)

organiser des formations à ses collaborateurs pour faire face à l'obsolescence des compétences

Il est important d’évaluer les softskills d’un candidat lors d’un recrutement afin de projeter cette personne à long terme dans une entreprise : Évaluer les softskills c’est faire face à cette transition numérique et à l’effet d’obsolescence des compétences.
Soyez apte aux changements !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *